Anonymous, cyber-terroristes et autre hippies

Ministère de la Défense, Elysée, entreprises privées du secteur de la Défense, sectes ou systèmes bancaires … les cibles d’Anonymous sont aussi variées que leurs membres et leurs motivations. La mouvance séduit de plus en plus de hackers et d’Internautes qui défendent la cause. Entre rejet du système et volonté de se faire justice, Anonymous fait rêver autant qu’il fait peur.

Ne serait-ce que par jeu, toute une partie de la jeunesse est séduite par les discours et le style d’Anonymous.

Tout le monde présente son opinion sur ce que sont les Anonymous. Cette nébuleuse de cyber activistes donne à certains l’impression qu’ils sont des terroristes. D’autres y voient de joyeux hippies opposés aux multinationales et aux gouvernements. Ces militants numériques semblent échapper à toute forme de contrôle. Volontairement désorganisés, ils représente une « menace sérieuse en 2012 » pour reprendre les mots employés par la société de sécurité informatique McAfee.

Une enquête du Figaro révèle qu’ils pourraient être 1400 en France. Mais 1400 à faire quoi ? Certains s’organisent via des forums pour lancer des attaques coordonnées vers des plateformes web symboliques comme l’Elysée ou le ministère de la Défense ce week-end. D’autres se contentent de faire régner leur loi de manière anarchique. Plusieurs rédactions ayant publié des articles critiques sur la nébuleuse de hacktivistes ont ainsi été visées ces derniers jours par des offensives à grands coups de déni de service.

La tentation de comparer Anonymous aux pires groupuscules terroristes est discutable. Pourtant, le principe de terreur n’est pas totalement différent. Derrière les violences, aussi numériques soit-elles, les réclamations politiques sont aussi radicales, illégales qu’anti-démocratiques. Impossible de dialoguer, d’échanger ou d’évaluer la représentativité de ces militants. Reste que toute démarche à leur encontre risque de se régler dans une série de déconvenues informatiques pour le moins gênante.

Les objectifs semblent parfaitement idéalistes. Lutter contre les groupes, institutions ou gouvernements les plus oppressants pour défendre la liberté globale. Voler l’argent des entreprises qui s’enrichissent sur la misère humaine semble une idée bien humaniste. Reste que les cibles d’Anonymous sont systématiquement attaquées sans la moindre forme de procès.

Le casse-tête est d’envergure pour les institutions qui, malgré tous les discours, restent dépassés par le phénomène. Si quelques poignées de pirates ont été interpellées, une majorité discrète et volatile continue d’agir dans l’ombre. Les motivations, les origines et les moyens sont aussi infiniment variés que pour le reste de la communauté des utilisateurs d’Internet. Sauveront-ils le monde de lui même ? Créeront-ils un chaos aussi virtuel que réel ? Peut-être se contenteront-ils tout simplement de rentrer dans le rang et de rejoindre comme de nombreuses générations rebelles ce qu’ils ont un temps cherché à détruire.

Photo : Ever Falling

A propos de l'auteur

Journaliste indépendant, Romain Mielcarek s'est spécialisé sur les thématiques liées à la défense et à la diplomatie. Il travaille régulièrement pour RFI, Atlantico, Slate, Défense et Sécurité Internationale et Pays Emergents. Doctorant en sciences sociales, il mène une thèse sur l'influence de l'armée française sur le récit médiatique de la guerre en Afghanistan. Membre de l'Alliance Géostratégique, il a participé à la rédaction des ouvrages "Les guerres low-cost" (Esprit du Livre / 2011) et "Stratégies dans le cyberespace" (Esprit du Livre / 2011).

Nombre d'entrées : 941

Commentaires (7)

  • laterrebouge

    Les profils des Anonymous sont effectivement très diversifiés. Les initiatives d’internautes anonymes aussi !
    A titre d’exemple, un groupe d’anonymes (qui ne se réclame pas des Anonymous) tente de retracer la carte des sites nucléaires iraniens à visée militaire : http://laterrebouge.fr/?p=383

    Répondre
  • nico

    Peut-être se contenteront-ils tout simplement de rentrer dans le rang et de rejoindre comme de nombreuses générations rebelles ce qu’ils ont un temps cherché à détruire. MDR test fou serieu tu croit sa honnetement tu croit nousi nternaute et citoyen allon nous laisser pietinner par letat et les lois ki ne sont meme pas defendu par leur peuple . franchement ki a envi ke toute ses connexion internet soit connu ou meme fichée quelque part. si les derniere lois prévu entrent en vigueur s’en sera fini de l’internet libre et de partage que nous connaission jusqu’a present. alor je vous le demande allon nous rester les bras croisé a atendre qu’on nous enleve nos droit et notre liberté ??? perso moi NON

    Répondre
    • Romain Mielcarek

      A la fin des années 1960, toute une génération d’Américains parlaient de changer le monde et le système exactement comme vous.
      Avec le résultat que l’on connaît aujourd’hui.

      Les fleurs et les bombes n’ont pour l’instant pas toujours eu le succès escompté.

      Répondre
  • royaa

    anti démocratique…non faut pas pousser quand meme et a parler de violence numerique ou autre c’est faut les anons’ ne sont et ne seront jamais violent . si personne se bat pour votre liberté et que vous non plus qui le fera ?

    Répondre
    • Romain Mielcarek

      Attaquer et neutraliser les moyens de travail de tout détracteur (je pense notamment aux médias) sans aucune autre légitimité que sa propre supériorité technique avec l’outil informatique, je ne crois pas que ce soit très démocratique effectivement.

      Répondre
  • royaa

    serieu faut areter de les prendre pour des terroriste hippie ou autre .. comme tu dit oui je suit daccord depuis 60 sa na pas bien marcher mais excuse moi de te reprendre mais anonymous na commi aucun crime direct sur la communauté ou une (ou plusieur) .et sa tora beau me dire le contraire mec internet c lechange et le partage et toute les lois qui voudront si opposé ou autre créra encore et encore des probleme. alor ke se soit fleur ou fusil je suit oké sa na jamais bien marcher mais voit tu autre chose pour changer ce monde egoiste et havard de poignon. toute cette modernisation tout ces facebook twitter et autre on completement fait déjanté la jeunesse de se pays et meme des autres .Quand tu voit que des mec passe 20 heure sur un pc a tchater ia quand meme un serieu probleme.si tu remarque bien les jeune et les problemes de delinquance dans le monde sont en augmentation constante depuis environ 15 ou ptetre 20 ans
    et maintenant faite le raprochement (internet…tout un attiraille de conneri ki soit disan sont des verité .(histoire de metre de mauivaise idées en tete)de la pornographie a faire creuver un cheval , d’influence politique et mediatiques,les guerre mediatiser et banaliser au info du 20 heure ..) et quand jentend dire on est en 2012 nous somme civiliser… ia eu du progret…pfff a oui c’est un progret mais en quoi ??

    Répondre
  • royaa

    et dit moi ia koi finalement de bon dans la democratie . atend democratie c’est normalement le peuple qui peut ossi sexprimer.. parcontre il nous avez pas dit que le gouvernement nous enculerai bien a sec avec des graviers parce ke si jaurer su jtassure jaurai acheter du lub’.. non serieusement mec tu croit pas kil se font assez de tune sur notre dos entre des lois qui parfoit ne sont pas bien adapté et les taxe qui vont a foizon..mdr voila la democratie de dingue con ^^ pourquoi se pays favorise des bon a rien qui se croit tout permis et que quand sa pete comme la tout le monde setonne rolala les jeune sont hors de controle mais pfff vous lavez bien voulu a nous enlever nos liberté. jme demande vraiment a quand il faudra demander une autorisation ecrite pour chier un bol . aller bonne soirée jbosse de nuit.. sur ceux bonne continuation pour tes article.

    Répondre

Laisser un commentaire

© 2009-2013 Romain Mielcarek

Retour en haut de la page