La France et la Grèce envisagent un partenariat de défense

Le ministre de la Défense français, Hervé Morin, a rencontré aujourd’hui son homologue grec Evanghelos Venizelos ainsi que le vice premier ministre Théodore Pangalos. Paris a proposé un projet de partenariat de défense et de sécurité entre les deux pays. Les contrats d’armements en cours de discussions et à venir ont également été abordés au cours de l’échange.

Un Super Puma de l’Hellenic Air Force au cours d’un exercice de sauvetage.

Hervé Morin a remis au gouvernement grec un projet de partenariat entre la France et la Grèce sur les questions de défense et de sécurité. Athènes a encore plusieurs mois pour étudier ce dossier dont le contenu reste inconnu. Le ministre français a simplement évoqué des rapprochements de structure qui devraient faciliter des opérations communes.

La France et la Grèce sont déjà alliés au sein de l’OTAN et participent régulièrement à des exercices militaires communs. Les marines des deux pays ont pris part à l’opération Loyal Midas qui a lieu fin septembre et dans laquelle 33 navires de guerre convoyant 45 aéronefs et près de 4000 hommes ont été impliqués.

La Grèce tient une place stratégique à l’est de l’Europe, en plein coeur de la mer Méditerranée. Le pays dispose de la première marine marchande au monde. Sur le plan militaire, Athènes dispose d’équipements de pointe et investit lourdement dans l’armement. Des faiblesses organisationnelles et un retard dans le domaine de la théorie et de la pensée militaires l’empêchent cependant de se développer pleinement.

Hervé Morin a promis au cours de la rencontre d’aujourd’hui que la Marine nationale apporterait son aide à la marine grecque pour maîtriser les flux de migrants originaires du Moyen-Orient. La Grèce est un point d’entrée important de l’Europe et sa longueur de côte, la première d’Europe, en fait une porte ouverte vers l’Union. 900 000 à 2 500 000 millions d’immigrés traverseraient le pays et s’y installeraient plus ou moins longtemps selon les estimations. C’est un soucis majeur pour la population depuis le début des années 90.

Un partenariat qui passe par les ventes d’armements

La France et la Grèce évoquent depuis le début de l’année deux contrats d’armements. Le premier concerne la vente par Paris de 15 hélicoptères Super Puma destinés à des missions de recherche et de sauvetage. Le deuxième concerne 6 frégates multi rôles.

Ces ventes pourraient faire l’objet d’une collaboration importante puisque la Grèce attend un effort concret en terme de transfert de technologies. Hervé Morin est d’accord pour aller dans ce sens et intégrer la marine grecque et l’industrie du pays dans ces deux opérations.

Concernant un dernier dossier, l’acquisition par la Grèce de 30 avions de chasse dernière génération, le ministre de la Défense grec a déclaré que le gouvernement n’avait pas commencé à étudier la question. L’armée de l’air dispose actuellement de Mirage 2000 français et de F-16 américains. Si les partenariats entre Paris et Athènes avançaient de manière positive, les chances du Rafale sur ce contrat seraient certainement améliorées.

Photo : Hellenic Air Force

A propos de l'auteur

Journaliste indépendant, Romain Mielcarek s'est spécialisé sur les thématiques liées à la défense et à la diplomatie. Il travaille régulièrement pour RFI, Atlantico, Slate, Défense et Sécurité Internationale et Pays Emergents. Doctorant en sciences sociales, il mène une thèse sur l'influence de l'armée française sur le récit médiatique de la guerre en Afghanistan. Membre de l'Alliance Géostratégique, il a participé à la rédaction des ouvrages "Les guerres low-cost" (Esprit du Livre / 2011) et "Stratégies dans le cyberespace" (Esprit du Livre / 2011).

Nombre d'entrées : 941

Laisser un commentaire

© 2009-2013 Romain Mielcarek

Retour en haut de la page